La vente à découvert (VAD) ou le service de règlement différé (SRD)

La vente à découvert (VAD) ou le service de règlement différé (SRD)

Le schéma d’une transaction est plus connu sous la forme suivante :

Acheter moins cher que l’on souhaite vendre.

Cette approche indique un marché haussier.

Néanmoins, et c’est la cas en ce moment, il existe des phases baissières lorsque le marché est baissier. Dans ce cas, deux options : attendre que le marché redevienne haussier ou profiter de la baisse.

Dans ce cas, le schéma doit être le suivant :

Vendre cher et acheter moins cher plus tard.

Lorsque l’on parle de vendre plus tard, cela implique d’être à découvert.

En effet, vous vendez quelque chose que vous ne possédez pas (que vous n’avez pas acheté) vous êtes donc à découvert de l’opération d’achat.

Qu’il s’agisse de VAD ou de SRD, votre courtier met à votre disposition des titres (actifs financiers). Quel qu’en soit le prix, il vous faudra restituer ces titres afin de couvrir votre découvert. (wikipedia)

Afin d’être éligible au SRD, un titre doit avoir une capitalisation boursière d’un milliard d’euro minimum. Il faut aussi que son volume d’échange soit en moyenne d’au moins un million d’euro. (SBF 120)

Le SRD n’est pas accessible durant toute la période d’une OPA ou d’une OPE

Il faut savoir que la pratique de la VAD ou du SRD impose l’utilisation de levier et de marge. Plus technique, nous aborderons ces thèmes en formation.

Pour connaître la liste des actions françaises éligibles au SRD, cliquez ici

Pour en savoir plus, suivez cette formation : cliquez ici