Skip links
Fitch et Moody’s à quoi correspond la note : nos explications

Fitch et Moody’s à quoi correspond la note : nos explications

Fitch et Moody’s ont annoncé leur verdict le 26 avril, tandis qu’il faudra encore attendre le 31 Mai pour l’agence S&P. Note pas moins importante pour l’économie nationale, elle aide les pays à redresser leur finance. Mais comment interpréter ces notes ? Quel impact sur la finance publique ? Tour d’horizon.

Pourquoi accorder une importance à cette note ?

Les notations de Fitch et Moody’s fournissent une évaluation de la solvabilité financière des émetteurs de dette. Elles influencent les décisions d’investissement des acteurs du marché, affectant ainsi le coût et l’accès au financement.

Une notation élevée peut réduire les coûts d’emprunt, les entités ayant obtenu un « AAA » peuvent bénéficier de cet avantage. À l’inverse, une notation basse (« D ») entraîne une augmentation des taux d’intérêt et un accès restreint au crédit.

Les investisseurs les utilisent comme indication de la qualité du crédit et du risque associé à un investissement. C’est pourquoi ces notations sont importantes dans le marché financier malgré les critiques des acteurs depuis la crise de 2008.

Une faible diminution de note cette année pour la France

Cette année, les notes n’ont pas chuté malgré un déficit public atteignant 5,5 % du PIB en 2023, qui était prévu à 4,9 %. De son côté, Fitch a accordé un score « AA- », un peu plus faible que l’année dernière (« AA »). Face à ce léger recul, la perspective de la note reste « stable ».

Pour Moody’s, la note reste inchangée « Aa2 », avec une perspective « stable » également. Selon les économistes, ces appréciations n’ont pas eu de dégradation significative sur l’économie nationale.

Un retour à 3% pour la France, est-ce possible ou pas ?

La France a obtenu une note « AAA » de 1994 à 2011 avec un taux d’emprunt de 3%. Malgré les mesures prises par le gouvernement pour ralentir la dégradation de la finance publique, ce taux paraît encore loin. Pour les agences de notation, atteindre à nouveau cet objectif reste actuellement hors de portée pour la France.

Selon Fitch, bien que l’économie française soit vaste et diversifiée, le niveau de dette élevé baissera la notation. En effet, la dette de la France dépasse les 3 000 milliards d’euros, soit 110,6% du PIB français. D’après Moody’s, la dette de la France atteindra 115 % du PIB, d’ici 2027 si la France ne prend pas de mesures strictes.  

Toutefois, cette notation a permis au gouvernement de prendre des mesures drastiques pour relever l’économie. Bruno Le Maire reste confiant : « Nous tiendrons notre stratégie fondée sur la croissance et le plein-emploi, les réformes de structures et la réduction des dépenses publiques ».

Leave a comment